Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

mercredi, 30 septembre 2009

Réussir son compost !

DSC01323.JPG

 

Vais-je réussir mon compost ???

  

 

La question la plus importante de l'année pour l'apprentie jardinière.   J'en ai assez d'acheter des sacs de terreau et surtout de les porter du magasin au coffre de la voiture, du coffre au jardin, du sac dans les pots...  Marre.  Et puis le mien, il sera gratuit, bio et il fleurera bon le sous-bois.  Enfin, c'est ce qu'ils disent dans mon livre de chevet "Astuces et secrets de jardiniers".  Et il y a une photo de compost qui ressemble à du terreau de sac de terreau.  Je me lance et je vous livre quelques extraits du bouquin.  Je vous le recommande d'ailleurs.

 

"Un compost bien conduit ne pue pas, n'attire pas les rats, ne salit pas les mains et se reconnait au premier coup d'oeil.  De couleur brune, agréable au toucher, il fleure bon le terreau du sous-bois."

Où ?

La première chose à faire est de choisir un endroit approprié qui ne doit être ni trop ensoleillé, ni trop ombragé en hiver.  L'idéal serait près du potager, à l'abri du vent, sous une haie d'arbres à feuilles caduques.  Il doit toujours être en contact avec la terre nue.  Les décomposeurs du sol doivent pouvoir passer sans entraves.  Pas dans une fosse car l'eau s'y accumulerait entraînant une fermentation putride et malodorante.

 

DSC01331.JPG

 

Comment ?

Trois alliés...

 

1. La fourche.

L'arrivée d'oxygène est indispensable à la respiration des bactéries et est donc indispensable pour la production d'un bon compost.  Voilà pourquoi la fourche doit toujours être à portée de main et intervenir à chaque apport supplémentaire dans le silo.

Le fond du silo devrait idéalement être constitué de branches broyées afin de favoriser l'aération par le bas tout en absorbant le jus de fermentation (qui attire mouches notamment).

 

2. L'arrosoir

Le manque d'eau ralentit le processus.  Les organismes en charge du bout de décomposition en ont besoin pour travailler.  Un bon compost doit être humide mais pas noyé car l'air n'y pénétrerait plus.  Arroser au besoin avec de l'eau de pluie si le mélange semble trop sec.

3. Le broyeur

La réussite d'un bon compostage réside dans l'équilibre judicieux entre les apports azotés (tontes de pelouse, tailles de haie, déchets verts, fumier) et les apports carbonés (pailles, sciure, branches et feuilles mortes). 

Extraits  de "Astuces et secrets de jardinier" de Marc Fasol et André Poncin, éditions Weyrich.  Une de mes deux bibles !!!!

 

Et en prime parce que l'après-midi a été douce au jardin, je vous livre quelques photos de saison...  Pas mal ?  De la moutarde en fleurs, deux soucis qui sourient, une échelle vers le septième ciel, une plume noire à côté d'un carré vert et engrais verts en folie...

DSC01333.JPGDSC01329.JPGDSC01336.JPG

 

 

 

DSC01325.JPG

 

DSC01335.JPG

 

 

Bisous et bonne fin de semaine. 

Kiki qui déprime de ne pas avoir de commentaires... ;-(((((

 

dimanche, 27 septembre 2009

Cueillette aux pieds des pommiers...

Voilà, c'est fait.  Nos pommiers peuvent se reposer.  Ils sont déchargés de 200 kg de pommes.

DSC01317.JPG

Merci à nos amis geerois pour cet après-midi de pur bonheur.  Merci aux petits cueilleurs pour avoir confectionné un merveilleux crumble pour le goûter...

DSC01314.JPG

DSC01315.JPGMercredi, on va porter nos pommes au pressoir.  Vivement le jus !!!

 

Bonne semaine à tous.

 

Kiki

20:58 Publié dans Jardin | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 13 septembre 2009

Arachnophobie

AU SECOURS !

Quelle horreur !  Cueillir des tomates en plongeant la main à travers des repaires à araignées épeires...  J'ai la trouille... Je les observe.  Je les contourne.  J'y vais, courageuse.  Je sais qu'elles se cachent.  Et, croyez-moi, je ne vais pas chercher la petite tomate nichée au fond du plant.  Ce sera pour mon Fred.

DSC01048.JPG
DSC01049.JPG

Bisous à tous.  Bonne semaine.  Kiki

DSC01050.JPG

DSC01052.JPG

DSC01053.JPG